Air-Radiohead.com

Vous jouez à quoi?

hunting android · 411 · 85510

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne nicolas

  • Administrateur
  • Floodeur pro
  • *****
    • Messages: 7597
/!\ SPOILER /!\








Pendant la scène en question je me suis juste dit « bah, ils sont cons, on sait très bien qu'il ne va pas mourir, on le revoit après :hum: Bah dis donc, il était violent ce coup, c'est pas très crédible qu'il y survive. Mais… c'est quoi cette tombe, ils vont nous faire avaler qu'il a maquillé sa mort ? » Et jusqu'à la scène à la con du trailer j'ai eu un doute. Bravo les gars !
le déni total :lol:
Mais ouais j'étais bien dégouté aussi comme tout le monde comme beaucoup. c'est un gros risque qu'a prit ND, et je respecte ca. et il fallait un enjeu fort. l'execution de la scene est pas terrible, mais c'est pas grave.

il semblerait que j'avance moins vite que vous 2, j'ai pas vu de chiens pourtant j'ai l'impression d'avoir bien avancé. je pense que j'en ai pour queques semaines ... en tout cas je m'eclate bien à nettoyer Seattle.


Hors ligne cris_

  • Floodeur pro
  • *****
    • Messages: 6020
le déni total :lol:

Total.
En même temps, même sans cette histoire de faux spoil, je trouve ce choix scénaristique complètement bidon au tout début du jeu.
Et je n'étais pas au bout de mes déconvenues, mais bon faut que je le finisse avant de conclure.


Hors ligne hunting android

  • Tchou-tchou!
  • Modo
  • Floodeur pro
  • *****
    • Messages: 12845
Partagé aussi à ce stade sur le scénario.
Le jeu met en place de magnifiques séquences, presque chaque rencontre d'ennemis a quelque chose d'unique dans sa scénographie et ses mécanismes, les flash back sont tous très beaux...mon seul soucis, c'est que l'histoire nous dirige tout droit vers un epilogue qui j'imagine justifiera par sa morale le reste.
le problème, en particulier sur un premier run, c'est qu'on se sent parfois un peu prisonnier de ce qui se passe à l'écran. Le jeu assume en plus sa violence et sa noirceur, sans qu'on comprenne bien ce qui anime Ellie, vu que l'on nous donne des explications au compte goutte.

la fin du 1 était forte parce qu'on se retrouvait à cautionner cette tuerie finale de façon un peu irrationnelle car on avait de l'empathie pour l'attachement de Joel.
là, la violence est continue et met tout de suite mal à l'aise. pas sur que c'était le meilleur choix, mais on verra, peut être que ça fera sens.



Hors ligne cris_

  • Floodeur pro
  • *****
    • Messages: 6020
Bon, qui veut acheter un jeu de merde d'occasion ?


Hors ligne hunting android

  • Tchou-tchou!
  • Modo
  • Floodeur pro
  • *****
    • Messages: 12845
Tu l'as fini?
je suis dans le dernier tiers (difficile de situer précisément sans énormément divulgacher) et ça fonctionne bien de mon coté, même très bien.
ça fait très longtemps qu'un jeu triple A ne m'avait pas passionné (overdose de jeux open world pour ado genre Witcher, Assassin's Creed...) et c'est la première fois que j'en vois un prendre tant le risque de froisser les joueurs afin de délivrer une "vraie" histoire.
Je serais curieux d'avoir ton ressenti une fois que je l'aurais fini, parce que il se fait basher de tous les cotés pour de très mauvaises raisons (je lis partout : "héroines lesbiennes, personnage féminin "trop musclé" :aie2:, trahison du premier épisode...) et j'imagine que ce n'est pas ce qui t'a déplu.


Hors ligne the lukewarm

  • Bidule
  • ****
    • Messages: 1078
Et moi, j'aimerais savoir comment vous arrivez à finir/avancer aussi vite dans un jeu. Quelle est votre moyenne d'heures par jour ? A quel moment de la journée vous vous y collez ? Sérieusement, il m'a fallu un an pour finir Odyssey (et encore, je n'ai pas encore fait sa fête à la Méduse).


Hors ligne hunting android

  • Tchou-tchou!
  • Modo
  • Floodeur pro
  • *****
    • Messages: 12845
Je ne joue que quand un jeu qui m'interesse sort, donc 2 ou 3 fois par an.
j'ai beaucoup joué le week end dernier et depuis 2 ou 3 heures chaque soir quand je ne sors pas. ça remplace la soirée films bouquins série...


Hors ligne nicolas

  • Administrateur
  • Floodeur pro
  • *****
    • Messages: 7597
moi j'attends que Cris m'explique comment on passe 3 à 4h par jour sur un jeu merdique  :paysan:


Hors ligne cris_

  • Floodeur pro
  • *****
    • Messages: 6020
La curiosité.

Nan mais j'ai bouclé 3 jeux depuis que j'ai acheté une PS4 pour la sortie d'Uncharted 4. Je ne suis plus un joueur. TLOU était à part pour moi dans cet univers, et l'un des seuls à me convaincre que j'aimais encore jouer. Malheureusement j'ai l'impression que le studio n'a pas compris ce qui avait fait le succès du premier opus. Ce choix scénaristique, l'absence de musique, les mécaniques old-school (des boss, sérieusement ?), l'unité d'espace et sa répétitivité, tout ça va à rebours de ce qui m'avait plu dans le road-movie du premier. Quand je suis arrivé à la moitié du jeu, je suis allé voir une soluce pour voir où j'en étais dans le chapitrage, et je me suis dit que je n'avais pas du tout envie de me retaper tout ça avec un nouveau personnage, a fortiori dans cette ambiance paramilitaire. :spamafote:
Je le finirai probablement, pour ses qualités : le graphisme, la crédibilité des rapports entre les personnages, leurs dialogues, leurs expressions. Et peut-être que dans quelques mois, passée la déception liée à l'attente, j'y rejouerai et je me dirai que c'est un bon jeu si on ne tient pas compte de la continuité.


Hors ligne hunting android

  • Tchou-tchou!
  • Modo
  • Floodeur pro
  • *****
    • Messages: 12845
Tu as vu des boss? :glob: Ya un ou deux colosses, comme dans le 1, et un ou deux ennemis à tuer en mode qte/esquive mais dans la deuxième partie, et comme dans le 1 (le cannibale dans le restaurant) ...
Le coté unité de lieu, ça se ressent parfois mais pas tant que ça je trouve. A partir de Seattle, toute la première partie à cheval est très différente de la suite, et les environnements sont assez variés le reste du temps.
Et je te rassure, rien de para militaire dans la deuxième partie, à part à son tout début...c'est même beaucoup plus contemplatif en réalité. Je la trouve d'ailleurs beaucoup plus réussie que la partie Ellie.
Après oui, tu reprends le craft, l'acquisition d'armes, et le développement de stats à 0.


Hors ligne hunting android

  • Tchou-tchou!
  • Modo
  • Floodeur pro
  • *****
    • Messages: 12845
Attention avis 100% Spoil de The last of us 2

J'ai terminé le jeu hier soir et il y a beaucoup à en dire.

Du coté des points qui peuvent faire débat:
-Le jeu est un véritable chemin de croix, dans lequel il n'est laissé aucune possibilité de se positionner moralement. On subit le scénario, les choix d'Ellie plus que discutables, jusqu'à une séquence finale atroce pendant laquelle j'avais franchement envie de poser la manette.
On a ici un choix très très affirmé de la part des développeurs qui ont décidé de raconter une histoire, et de ne laisser aucune chance au joueur d'esquiver une situation. Compte tenu de la nature du récit, je trouve que ça se justifie, mais on peut trouver ça manipulateur.
La séquence de fin du premier, qui était du même ordre, offrait la possibilité d'esquiver toutes les lucioles, et le seul "mort" obligatoire était le médecin qui nous attaquait avec son scalpel. On pouvait avoir la sensation de "modérer" le comportement du personnage.
Là, on te fait littéralement jouer des scènes d'exécutions ou de torture.
C'est particulier, mais je ne sais pas si il pouvait en être autrement vu ce que le récit souhaite développer.
-La musique se fait effectivement un peu trop discrète. La Bo disponible à l'écoute est pourtant de qualité.
-Les visages in game sont un peu grossiers. (par contre durant les cinématiques, c'est irréprochable, on croirait les personnages vivants tant les émotions passent bien)
- C'est parfois un peu longuet. On aurait aisément pu se passer de quelques scènes de combat (et ne garder que les mémorables qui sont déja nombreuses)

Mis à part ces réserves, le jeu est magnifique (mais vraiment) et il y a des séquences incroyables en terme de mise en scène (qui m'ont évoqué la fin du film Les fils de l'homme). Je pense à la dernière scène sur l'Ile des Séraphites par exemple, avec le village en feu et la progression des personnages au milieu d'un énorme champ de bataille, celles dans la maison de Dina et Ellie, dans le métro avec la lumière rouge, les scènes de vertige avec Abby...on atteint vraiment une qualité cinématographique en phase de gameplay, et pour moi c'est du jamais vu.
J'ai particulièrement aimé cette transition Ellie Abby. je pensais souvent à cette thématique dès le premier, ou la violence viscérale des affrontements me culpabilisaient parfois.
Là ils nous mettent la tête dedans, avec des mobs qui ont des prénoms, dont on trouve les lettres....et la deuxième partie exploite cette idée merveilleusement. Les chiens qui nous prenaient tant la tête deviennent des compagnons de jeu, et on se remémore leurs cris affreux quand on leur balancait un cocktail molotov 3h plus tot...et surtout on se prend d'empathie pour celle qu'on prenait pour un antagoniste et j'ai d'ailleurs fini par franchement prendre son parti.
La façon de raconter le lore du jeu est remarquable aussi. Chaque maison, chaque lieu est lié à une histoire, une anecdote, qu'on perçoit par une lettre, un décor, un objet....les histoires annexes (à la quête de vengeance) se mêlent très habilement à l'histoire principale.

Et surtout, quel bonheur de voir un jeu assumer des choix scénaristiques non consensuels, une noirceur continue, des personnages féminins principaux crédibles et sans accompagnant masculin pour contrebalancer, une totale absence de pensée manichéenne et une fin désabusée.
Combien de jeux se sont payés le luxe de finir en laissant l'impression que toute la quête du joueur était aussi vaine que destructrice?

Ce jeu va marquer et diviser mais c'est pour moi l'expérience la plus intense que j'ai vécu sur cette génération.
Mais mon avis aurait très bien pu basculer dans l'autre sens, car il ne se digère pas facilement.


Hors ligne nicolas

  • Administrateur
  • Floodeur pro
  • *****
    • Messages: 7597
Bon je lirai ton message dans 1 mois quand j'aurai fini  :popopo:



Hors ligne jane eyre

  • Bidule
  • ****
    • Messages: 3257


Je viens de le voir passer dans un thread.
Mais , je ne vois pas ce que ça a d'étonnant dans ce milieu, hélas. :/ (ou dans le milieu artistique, en général... on est "une grande famille", on DOIT etre proches (ça fait meme partie du métier) et , s'il y a des gens adorables, il y a aussi des gens qui en profitent...  :leg9: )

« Modifié: jeu. 2 juillet 2020, 10:11:28 par jane eyre »
I can't abide a horizontal life.


Hors ligne hunting android

  • Tchou-tchou!
  • Modo
  • Floodeur pro
  • *****
    • Messages: 12845
Il faut aussi faire la part des choses: un cadre d'ubisoft a été mis à l'écart parce qu'il entretenait une relation extra-conjugale consensuelle il y a une semaine.

https://hitek.fr/actualite/assassins-creed-valhalla-directeur-creatif-depart-revelation-affaires-extraconjugales_23283

Si dénoncer le harcèlement sexuel (particulièrement présent dans ce secteur) est évidemment une bonne chose, il faut veiller à ne pas sombrer dans le puritanisme pour autant.
Le harcèlement sexuel est prévu par le Code Pénal et a une définition précise. Licencier des gens simplement parce qu'ils draguouillent sur leur lieu de travail, sur la base d'un simple témoignage ou parce que le tribunal populaire twitter considère que c'est honteux, je ne suis pas pour.

On doit urgemment en revenir au respect du droit (un harcèlement caractérisé justifie aussi bien un licenciement que des poursuites pénales) et cesser la chasse aux sorcières.
« Modifié: jeu. 2 juillet 2020, 10:42:19 par hunting android »