Air-Radiohead.com

Topic politique

bluebird · 2415 · 461390

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne Present Kid

  • Hippo nain
  • ***
    • Messages: 570



Hors ligne hunting android

  • Tchou-tchou!
  • Floodeur pro
  • *****
    • Messages: 12938

Hors ligne jane eyre

  • Bidule
  • ****
    • Messages: 3404
C'était ironique, mais pas bien dit.

Là, agir de façon anti-démocratique pour "condamner" un type anti-démocratique, c'est pas forcément la bonne option.
D'un autre côté, ce serait merveilleux qu'il se taise de lui même.





« Modifié: sam. 9 janvier 2021, 11:53:52 par jane eyre »
I can't abide a horizontal life.


Hors ligne cris_

  • Floodeur pro
  • *****
    • Messages: 6109
Twitter n'est pas un outil de démocratie, c'est une boîte privée. Ils font bien ce qu'ils veulent. :spamafote:


Hors ligne hunting android

  • Tchou-tchou!
  • Floodeur pro
  • *****
    • Messages: 12938
ces sociétés ont un poids et une influence telle que je trouve très inquiétant qu’elles soient en mesure de dicter ce qui est vrai ou pas,  mal ou pas, fréquentable ou pas.
Je ne suis pas un fervent défenseur de l’ultra libéralisme, donc non je ne pense pas qu’une société devrait pouvoir faire ce qu’elle veut.
Et je m’étonne de te voir défendre ce principe, c’est pas comme ça qu’on réduira le réchauffement climatique:)


Hors ligne bobbie

  • Bidule
  • ****
    • Messages: 1177
C'était ironique, mais pas bien dit.

Là, agir de façon anti-démocratique pour "condamner" un type anti-démocratique, c'est pas forcément la bonne option.
D'un autre côté, ce serait merveilleux qu'il se taise de lui même.

Surtout que l’effet sera inverse et va obligatoirement donner encore plus de poids à Trump
fan vampire


Hors ligne Present Kid

  • Hippo nain
  • ***
    • Messages: 570
ces sociétés ont un poids et une influence telle que je trouve très inquiétant qu’elles soient en mesure de dicter ce qui est vrai ou pas,  mal ou pas, fréquentable ou pas.
Je ne suis pas un fervent défenseur de l’ultra libéralisme, donc non je ne pense pas qu’une société devrait pouvoir faire ce qu’elle veut.
Et je m’étonne de te voir défendre ce principe, c’est pas comme ça qu’on réduira le réchauffement climatique:)
+1


Hors ligne cris_

  • Floodeur pro
  • *****
    • Messages: 6109
ces sociétés ont un poids et une influence telle que je trouve très inquiétant qu’elles soient en mesure de dicter ce qui est vrai ou pas,  mal ou pas, fréquentable ou pas.
Je ne suis pas un fervent défenseur de l’ultra libéralisme, donc non je ne pense pas qu’une société devrait pouvoir faire ce qu’elle veut.
Et je m’étonne de te voir défendre ce principe, c’est pas comme ça qu’on réduira le réchauffement climatique:)

Je critique l'étape précédente en fait, celle qui a donné ce pouvoir anormal à une poignée de sociétés privées.
Le web est libre, ses promesses étaient démocratiques et éclairées. Chacun pouvait y dire ce qu'il voulait à l'endroit qu'il voulait. Ça fait des années qu'on alerte sur l'usage des « silos » qui s'accaparent le web, le centralisent, le referment, en trient le contenu, en font de l'exploitation de temps de cerveau disponible.
La solution n'est pas l'ingérence des politiques publiques dans les CGU de twitter, facebook, google-youtube etc. La solution c'est d'arrêter d'utiliser ces merdes.


Hors ligne Present Kid

  • Hippo nain
  • ***
    • Messages: 570
La solution n'est pas l'ingérence des politiques publiques dans les CGU de twitter, facebook, google-youtube etc. La solution c'est d'arrêter d'utiliser ces merdes.

Je ne suis absolument pas d'accord. Il est également trop tard pour mettre ça uniquement sur le compte de la responsabilité individuelle . Dans mon cas, les systèmes promotionnels de l'industrie de la musique reposent maintenant en très très grande partie sur ces merdes et ne pas y figurer c'est malheureusement ne pas exister.
Ta reflexion me fait un peu penser à ces gens qui insultent les activistes écolos en les traitant d'hypocrites parce qu'ils ont des téléphones portables ou encore des chaussettes provenant du Bangladesh. Il est quasiment impossible de s'extraire du sytème. Mais il est peut-être encore possible d'exiger de celui-ci qu'il change...


Hors ligne cris_

  • Floodeur pro
  • *****
    • Messages: 6109
C'est bien dommage de décider qu'une partie du web, la publique, la facile à utiliser, celle dans laquelle vont s'engouffrer tous les gamins dans les décennies à venir, devient de fait le pré carré de twitter et facebook. Moi je préfère me battre pour détruire ce gigantesque centre commercial illégitime qui s'est installé sur des terres libertaires.
Je comprends bien que tu sois obligé d'être « là où sont tous les autres », mais je te conseille de commencer à t'installer aussi là où personne ne te demandera un jour de payer pour atteindre ton audience que tu croyais gratuite.


Hors ligne Present Kid

  • Hippo nain
  • ***
    • Messages: 570
C'est bien dommage de décider qu'une partie du web, la publique, la facile à utiliser, celle dans laquelle vont s'engouffrer tous les gamins dans les décennies à venir, devient de fait le pré carré de twitter et facebook. Moi je préfère me battre pour détruire ce gigantesque centre commercial illégitime qui s'est installé sur des terres libertaires.
Je comprends bien que tu sois obligé d'être « là où sont tous les autres », mais je te conseille de commencer à t'installer aussi là où personne ne te demandera un jour de payer pour atteindre ton audience que tu croyais gratuite.
Je n'ai pas décidé, c'est une réalité! On est déjà baisé. Les gamins et les jeunes adultes et même les adultes se sont déjà engouffrés dans ces réseaux il y a longtemps maintenant. On ne peut pas les rendre seuls responsables de leur dépendance à cette merde.
Cette "merde", c'est l'enfer, je n'ai aucun doute à ce sujet. Je n'en fait absolument pas l'apologie. A ce propos, pour ceux qui ne l'aurait pas encore vu, je vous conseille "Derrière nos écrans de fumée" paru sur Netflix il y a qqs mois: https://youtu.be/uaaC57tcci0
J'ai vécu la transition avec mon premier groupe de musique où au début avoir une page facebook, c'était merveilleux pour atteindre un tas de gens. On a profité d'une promotion incroyable dans notre ville. Puis progressivement, on s'est rendu compte que nos postes atteignaient bcp moins de personnes, qu'il allait maintenant falloir filer du fric à Mark et ses copains pour obtenir la même publicité. Ca c'était il y a 10 ans déjà (approximativement). Donc on est passé par la monétisation, la publicité, etc. Et comme tout le monde, on s'est rendu compte que la promo gratos c'était fini.
Mais rappelons que la promotion dans nos médias plus conventionnels (télé, radio, magazine, etc.) n'est pour ainsi dire jamais gratuite. Tous les artistes que je connais ou avec qui je bosse passent par des agence promotionnelles (qui ont un bon carnet d'adresses) à qui ils filent du fric en attendant en retour une bonne publicité médiatique. Ensuite, en principe, il y a retour sur investissement puisque le produit a été valorisé et mis en avant par les médias qui font autorité sur ce qui est ou n'est pas de bon gout.
On en vient ensuite à la promo digitale. Aujourd'hui, il est désormais question d'aller s'adresser à des entreprises qui collectionnent des datas. Tu leur verses une certaine somme et eux se chargent d'envoyer des publicités à des gens dont ils ont identifié le profil grace aux réseaux sociaux (Facebook, Insta, Spotify, Snapchat, etc). Ils n'ont plus qu'à envoyer de la pub à la personne qui écoute de la musique indé, qui a 39 ans, dont le groupes préféré est Radiohead et qui mange des Rice Krispies le matin.
Et où est-ce qu'ils envoient cette publicité.... Sur les réseaux sociaux bien sûr. La boucle est bouclée et on récolte des datas sur les utilisateurs toujours plus rapidement et avec plus de précision. Donc on est pas sorti de l'auberge et ce n'est pas en demandant aux utilisateurs devenus dépendants parfois professionnellement, parfois aussi psychiquement, de simplement boycotter les réseaux sociaux qu'on va réussir à régler le problème.
Rappelons finalement que ne pas avoir un certain nombre de streams, de followers, de likes et autres merdes, cela a un prix. C'est triste à dire, mais t'auras moins de chance d'intéresser des programmateurs et l'auditeur (consommateur) lui-même aura tendance à dévaloriser le produit. 

« Modifié: mar. 12 janvier 2021, 09:30:36 par Present Kid »


Hors ligne Present Kid

  • Hippo nain
  • ***
    • Messages: 570
Et j'ajouterai qu'il ne faut pas croire que ces phénomènes et systèmes là ne concernent que les "petits artistes". Au contraire, plus ils sont gros, plus il y a du fric pour la promo.
« Modifié: mar. 12 janvier 2021, 07:53:05 par Present Kid »


Hors ligne jane eyre

  • Bidule
  • ****
    • Messages: 3404
Avec une copine, on a écrit le mot "bélouga" dans chacune de nos conversations privées sur FB pendant un mois, il y a quelques années.
On a fini par avoir des pubs pour des zoos contenant des bélougas. On a réussi notre test. (meme si on se doutait que ça marcherait, c'était une façon drôle de constater des trucs pas drôles).

Quand les choses sont gratuites, en général, c'est que le produit, c'est nous. (là, on a été un produit "bélougaphile" :yeeh: )

Donc, oui, c'est un attrape-couillons les réseaux, mais c'est aussi par ça que j'ai obtenu toutes mes collabs (no regrets) et mes contrats...
Difficile de s'extraire du système effectivement.




« Modifié: mar. 12 janvier 2021, 13:00:37 par jane eyre »
I can't abide a horizontal life.